Asosyasyon Fanm

Soley Dayiti

Realisations De AFASDA.

011-509-3461-4089 + 4277-0228


Projet
Année
 Résultats
Forage de Puits artésiensEnvironnement
1998
5000 personnes ont accès à l’eau potable
Séminaire sur les droits des femmes  
1999
6000 femmes ont des notions sur les Droits des femmes
Création Kindergarten (JARDIN FLEURI) AFASDA à Acul du Nord
2000
100 enfants vont à l’école par année
Marche départementale des femmes
2000
Des femmes à travers toutes les communes du Département ont gagné les rues pour demander le respect de leurs droits.
Alphabétisation Femmes:
2001
200 Femmes peuvent lire et écrire
Création de l’OAL (Office Assistance Légale)
2005
150 femmes victimes de violence sont supportées légalement et médicalement.
Mobilisation et encadrement des femmes pour leur participation aux affaires publiques
2006

Commémoration Mois Histoire des Noirs au Cap-Haitien
2007
Plus de 2500 notables et personnalités mobilisées et informées sur cette date
Programme Protection et Assistance aux Femmes Victimes de Violence

Première application du décret 6-07-02 et 20 femmes ont bénéficié une assistance économique.
Réinsertion des femmes victimes de la violence armée.
2008
Plus de 200 femmes reçoivent de l’assistance
Caravane de la non violence
2010
Plus de 250 acteurs de la mise en charge marchent a travers 5 communes du Nord contre la non violence appuyées et sécurisées par les forces de l’Ordre de PNH.
« Education Civique Femmes Rurales »
2011
Discussions et débats sur la participation politique des femmes à travers plus de 5 communes du Nord
Programme d’accompagnement aux femmes victimes de violence et aux femmes détenues
2012
Plus de 400 femmes [victimes et/ou détenues] reçoivent de l’assistance (légale, médicale et psychosociale).

Femmes de l’année

Papa de l’Annee

2012
19 femmes modèles honorées par AFASDA
Gason Konsekan Dayiti
Projet KORE DWA MOUN
2012

Des assistances légales [conseils légaux], médicales, économique (conseils) pour les femmes  et enfants victimes de traite et de traffic.

Marche contre le kidnapping

Plusieurs milliers de citoyens manifestent contre le kidnapping sous l’initiative  de l’AFASDA
Formation  socio-professionnelle de 100 Jeunes Filles 
2013
90 jeunes sont formées à travers les filières (pêche, bâtiment, coupe-couture, artisanat, art culinaire, …)

 Supportons les Enfants du Monde
Programmes d’aides aux victimes du séisme

Distribution de kits
Accueils de rescapés (2 sites d’hébergement)Relocalisations familles et enfants non accompagnés

Education des Femmes rurales à l’action citoyenne démocratique


Renforcement Activistes Communautaires


Telecentre Informatique


Maison Hébergement femmes victimes violence


Protection femmes et filles contre la violence sur le corridor Cap Ouanaminthe


Prévention Mariage forcé et vulgarisation Loi

Paternité Filiation Maternite


Projet Sensibilisation contre VBG


Prévention et Accompagnement femmes et filles victimes violence


Mobilisation Promotion et Renforcement Droits Sexuels  femmes


Implication des hommes dans la lutte contre la violence genre


Réduction Violence à CdesBouquets


Education Politique Femmes Rurales


Programme Accompagnement femmes Cité Soleil




.









« Promotion des droits sexuels des femmes en Haiti »                     
       Une initiative de  AFASDA dans les  départements du  Nord et Nord-Est,Financé par AJWS 
                                                                                   
  En Haïti les Femmes  52% de la population ne connaissent pas les droits à la Santé Sexuelle et Reproductive des femmes.. Elles manquent d’information et de formation  sur leur santé sexuelle et reproductrice.  C’est pourquoi,  AFASDA(Association Femmes Soleil d’Haiti) a réalisé  un programme de sensibilisation , d’éducation ,de mobilisation et de promotion des droits sexuels  des femmes ,grace à un Financement de AJWS (AMERICAN JEWISH WORLD SERVICE). Ce programme consistait  à  : Favoriser la mobilisation, faciliter des consultations entre les femmes,monter des coalitions pour  Promouvoir et   augmenter la promotion des Droits Sexuels des  femmes.
              Selon Mme  Elvire Eugene responsable du Programme que nous avons rencontrée ‘’  Ce projet  avait pour but  essentiel de  promouvoir l’éducation , la sensibilisation et la promotion des Droits Sexuels femmes.  Il consistait en : organisation de réunions publiques ,des Cercles d’Ecoute selon une approche participative à partir d’Echange et Dialogue , Formation  de leaders, organisation  de séances de sensibilisation  et de Campagnes Porte à Porte. 
  Ce programme a touché à fond 2 grands problèmes :  la faible connaissance des droits sexuels des femmes en Haiti et  la question séculaire du masochisme en Haiti.   Tout ceci  a interpellé AFASDA  à réfléchir sur les meilleurs moyens de  compenser ces manques par le renforcement des capacités des femmes  en instituant des espaces d’échanges, d’interactions et d’écoute afin de les stimuler . 
AFASDA a eu  le support de  AJWS. Se yon òganizasyon devlòpman entènasyonal ki motive pa enperatif Jidayism pou pouswiv jistis. AJWS trè devwe pou pote soulajman  toutpatou  e bay tout  moun kap soufri ak povrete, grangou epi maladi, kèlkeswa ras, relijyon oubyen nasyonalite li.    AFASDA a  couvert  2 Départements,  et 9 Communes pour essayer de toucher un large éventail de femmes   ,avec un Staff de  composé de Mme Elvire Eugene comme Responsable ,une  Equipe administrative,  18  animatrices et facilitatrices ,9 journalistes.
  Selon nos correspondants des 9 communes  le programme a connu un grand succès partout. Merci à AFASDA  et à AJWS pour cette grande première.



AFASDA / Akse Care

Fiche Technique du Projet


Objectif général : Contribuer à la prévention des violences faite aux femmes et aux filles et à leur réintégration sociale ; avec des Objectifs spécifiques comme :Sensibiliser la communauté sur la problématique la violence faite aux femmes et aux filles ; Sensibiliser les autorités de la justice  et d’autres acteurs clés sur les difficultés rencontrées dans la prise en charge des femmes victimes de violences ; Offrir aux femmes victimes de violence un accueil adéquat et  de leur faciliter l’accès aux services appropries
Comme  Résultats et impacts  de ce Projet  AFASDA : Dix organisations, par commues, ont informées et sensibilisées sur les violences faites aux femmes ; Les autorités locales (ASEK et KASEK) ont informées et sensibilisées sur la violence faite aux femmes ; Un mécanisme de référence est défini et validé par les acteurs impliqués dans la prise en charge des victimes ; Une cartographie des organisations et institutions de services de protection aux femmes victimes de violence est disponible au niveau du département du nord ; Au moins 50%  des membres du groupe de parole ont un plan d’action personnel défini ; Au moins 100 femmes sont accueillies dans les centres d’écoute ; 100 % des femmes  victimes de  violence sexuelle  accueillies sont référées vers les services de appropriés
 Comme  stratégie de mise en œuvre des activités nous a avons eu :  des Rencontre d’échange et de réflexion avec les hommes ; Rencontre/échanges avec des représentantes d’organisations, les notables (professeurs et Directeurs d’écoles) de femmes sur la violence faites aux femmes et filles ;
Organisation d’un atelier de réflexion et d’échange avec les autorités étatiques et les acteurs clés autour des mécanismes de réponse aux problèmes lies a la prise en charge des victimes de violence ; Distribution de matériels d’IEC (dépliants) à l’occasion de la fête patronale du Cap Haïtien a du 13 au 15 Août .Pour L’accès aux services pour les femmes et filles victimes de violence nous fait la Formation du personnel ; Production et multiplication de Fiches de référence ; Animation des groupes de paroles dans le centre d’hébergement du Cap Haïtien et préparation de plan d’action personnel  . Les groupes de paroles comptent strictement les femmes qui sont hébergées dans le centre. Elles sont au nombre de 5 victimes au plus dans un groupe de parole, animé  par une intervenante deux fois par mois ; Des rencontres individuelles ont eu  lieu entre l’intervenante et une victime pour discuter du plan d’action personnelle qui consiste à définir avec la victime des actions concrètes à entreprendre pour   faciliter une prise en charge adaptées a sa situation. Avec l’aide de la PNH et  agents de sécurité  le Centre  assurera un séjour serein et sécuritaire. aux éventuelles hébergées et membres du personnel.